AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une nuit dans la tour de la Plume

Aller en bas 
AuteurMessage
Néalia
Chancelière
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Une nuit dans la tour de la Plume   Mar 8 Avr - 21:15

Qu'est ce qu'il lui avait pris ce soir la... Elle que l'on pensait sage et retenue, douce et discrète. Comme souvent ces derniers jours avaient été longs, fastidieux même ennuyants parfois... Mais quand elle voyait la lune se lever elle savait que l'heure n'etait plus a l'ordre ou aux papiers mais bien a Mordrahan.
Ils se l'étaient promis... Les nuits étaient a eux. Pourtant ce soir elle travaillait, chose exceptionnelle, il devait avoir a faire au laboratoire alors elle s'occupait en classant ses rapports en retard. comme d'habitude il faisait chaud dans la tour de la plume présent des terres foudroyées. Le ciel etait aussi rouge que la terre qui voyait s'eriger les remparts et la porte de ténèbres.

Les gardes s'etaient retirés de la grande salle du concile ainsi la petite rousse pouvait profiter du calme ambiant. Un pas familier la tira de son travail et comme a son habitude Mordrahan vient lui déposer un léger baiser dans le cou. Il ne savait pas ce que cette simple sensation pouvait eveiller en elle. Son souffle chaud et caressant electrisant sa peau, ces lèvres douces eveillant son être, ce sourire qui accompagnait ce geste qui pouvait paraître banal et anodin qui lui donnait l'impression de n'être plus que neige au soleil. Ce regard qu'il posait sur elle quand ils étaient seuls avec cette étincelle dans ses yeux qui dénotait avec le contrôle qu'il pouvait encore garder. De son coté elle avait appris a cacher bons nombres de choses et cela en faisait partie, cette envie dévorante qui la prenait quand elle le voyait arriver.

Ils montèrent sur le toit pour parler un peu des derniers evenements passés, de sa quête et elle avait même réussi a parler du trouble qu'elle ressentait a l'approche d'Enshi'Thlas ce lien qu'elle percevait sans le comprendre.
Comme toujours il la soutenait l'ecoutait sans l'interrompre, l'aidant pour trouver la solution. Il était différent, la ou bon nombre d'hommes auraient émis jalousie et colère elle trouvait compréhension et douceur.
Plus elle le regardait, plus ce sentiment, cette sensation l'envahissait affolant ces sens, ce ressenti elle le connaissait, elle l'éprouvait a chaque fois qu'elle était en sa présence lui faisant oublier soucis, tracas et lassitude...
Elle le désirait et il le savait parfaitement, elle voyait dans ses yeux cette flamme danser, attirante vibrante. Avec un sourire ravageur il lui avait dit tout bas

- "il y a des tapis moelleux dans ton bureau non ?"

Sans même lui laisser le temps d'ajouter autre chose elle l'avait pris par la main et l'avait entrainer dans les escaliers arrivant essoufler dans la salle du concile s'approchant de la table. Il avait sourit plus qu'amusé.

-"La table du concile... je ne sais pas si c'est convenable"

Elle avait laissé son désir et son envie prendre le pas sur sa conscience et elle lui avait répondu tout aussi simplement qu'il avait posé sa question.

-"Je m'en moque"
Il avait répondu tout aussi rapidement.
-"Ca tombe bien moi aussi"

D'un geste prompt et précis il avait chassé les feuillets qui encombraient la table et souleva sa princesse par la taille pour l'assoir sur le bord. A nouveau il l'embrassa dans le cou mais ses petits baisers se faisaient plus gourmands, elle soupirait sous chacun d'eux, frissonnante.
Il semblait la gouter comme un fruit délicieux gorgé de soleil et sucré a souhait. Il la redecouvrait a chaque fois et quand ses mains se glisserent sous la robe pour effleurer sa peau laiteuse et savoureuse il laissa echapper un long soupir qui une nouvelle fois fit frémir la demoiselle qui instinctivement se mordillait les levres a la fois patiente et presser de gouter enfin a l'union de leur corps envieux.

La tour presque vide devint un lieu de communion charnelle, cette table aux premieres loges de l'amour que ces deux etres se vouaient.
Les flammes des braseros dansaient et se mouvaient au même rythme que les amoureux, projettant leurs ombres sur le mur du fond de la piece dans un balai ou les corps se melaient, se melangeait s'unissait, se séparaient pour mieux se retrouver.
La musique qui accompagnait ceci etait celle des souffles prononcés, de leurs peaux collées et des petits gémissement pour la plupart etouffés par des baisers sulfureux et dévorant.

Le calme revient enfin...Laissant le temps aux deux amants de reprendre leur souffle. Elle et lui aimaient ces étreintes complices, leurs yeux brillant encore du désir tout juste consummé mais ils avait tout deux encore cette sensation, cette envie qui refuse de s'éteindre comme un feu ravageur.
La nuit fut longue et délicieuse pour le mage du néant et l'élue et c'est au petit matin sur un tapis du bureau de la chancelière que le couple s'assoupit le sourire typique des amants satisfaits figé sur leurs lèvres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une nuit dans la tour de la Plume
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Entre Die et Chambery : Grenoble.
» [RP] Sonner les cloches dans la Tour d'Ivoire
» « Mieux vaut passer la nuit dans l'irritation de l'offense ...
» Dark-Guigui, une plume dans la main, un baobab dans l'autre.
» [RP] Tour de garde dans la commanderie - Partie I

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Quatre Tours :: La tour de la Plume :: Le Grand Hall de la Plume :: La Haute Galerie-
Sauter vers: