AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [SYMBOLIQUE] : La Marque - Une Introduction

Aller en bas 
AuteurMessage
Assahab
Grand Commandeur
Assahab

Nombre de messages : 778
Age : 51
Localisation : Auprès de la Marque, en tout temps
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: [SYMBOLIQUE] : La Marque - Une Introduction   Lun 24 Nov - 12:51

Extraits de l’« Essai sur l’histoire et la symbolique» d’Abrahm Gauphron Al’Fier Al’Tenea (2435-2499), Grand Arcaniste de l’Ordre, la Marque : une Introduction , pp1921 et suiv.

Aucun autre objet n’a jamais suscité plus de controverses et de passions que la Marque. Symbole de l’Ordre, matérialisation vivante des Fondements, emblème de commandement, elle se trouva au centre de l’Histoire des Quatre Familles depuis sa Fondation sans que jamais l’intérêt qu’elle suscita ne décrût. A son sujet, de nombreuses interprétations symboliques structurantes ont vu le jour. Mais c’est là le terrible constat des érudits : les Fondateurs ont légué un symbole sans laisser la moindre trace d’explication quant à sa signification précise, et l’Essence en est à des conjectures depuis près de deux millénaires. L’étude de la Marque a abreuvé de nombreuses pages, souvent laborieuses et trop rarement brillantes. Les lignes qui suivent ne doivent être vues que comme une invitation à la lecture de celles-ci.

Avant d’étudier la symbolique précise de la Marque, il est important de soulever une ambigüité que des siècles d'un langage alangui ont contribué à instaurer. Ce que l’on nomme la Marque est en fait deux choses distinctes : le dessin, le tracé lui-même, avec ses Quatre Tours caractéristiques, sa série de cercles concentriques et ses Fondements, et le Médaillon que les Grands Commandeurs portent à leur cou. Le premier est l’œuvre et l’objet de tous, il a évolué au cours de l’histoire en fonction des hauts-faits de l’Ordre et jamais son dessin n’a été figé. C’est bien entendu celui que nous connaissons le mieux, et celui qu’il nous est permis de comprendre.

Attachons-nous au Médaillon, un instant. En dépit de recherches incessantes, il reste en grande partie une énigme, et les rares Pairs qui purent l’approcher et le contempler en restèrent toujours fascinés. Il se présente comme une pièce de la taille d’une paume, doté d’une tranche peu épaisse striée par endroits. Son alliage reste à ce jour inconnu : on peut seulement affirmer qu’il contient des traces d’or et un métal blanc dont la couleur dépend grandement de l’exposition du soleil. Gravée sur ses deux faces se trouve une forme primitive du dessin du dessin de la Marque, qui n’a guère de commun avec la forme actuelle que ses Quatre Tours caractéristiques pointant vers les Quatre Cardinaux. Pour le reste, elle est traversée de glyphes étranges et bleutés, qui correspondent hypothétiquement à une forme d’écriture spécifique se rapportant à l’Ancienne Langue. Au sujet de leur signification, les savants sont incapables aujourd’hui de se prononcer. Pour le reste, la Marque reste un mystère, même pour ceux à qui l’honneur est donné de la porter.


Etudions à présent la Dessin dans sa forme actuelle (voir le croquis ci-dessous).



Historiquement, le tracé de la Marque fut modifié à trois reprise. Sa conception initiale est bien entendue largement dérivée du Médaillon, mais elle fluctua beaucoup durant les cinq premiers siècles, et de nombreuses rectifications tombèrent en désuétude ou furent rejetées. Les deux cercles constituants le centre de la Marque furent ajoutés après la parution du Nouveau Livre des Sept Fondements, et la devise de l’Ordre, inscrit sur le cercle extérieur, fut ajouté au douzième siècle de la Fondation, en l’honneur d’Arith et d’Anmar.

Partie essentielle du dessin, les Quatre Tours reproduisent fidèlement le tracé du Médaillon. Les symboles présents à l’intérieur de celles-ci sont postérieurs à la Fondation cependant, et n’existe pas à l’origine. Ils furent ajoutés au Troisième Siècle de la Fondation, selon toute vraisemblance, et servent fort simplement à désigner chacune des Familles de l’Ordre. On trouve ainsi la Plume au Nord, l’Epée à l’Est, l’Essence au Sud et la Balance à l’Ouest.

Il convient ensuite de mentionner immédiatement l’agencement précis de la Marque en fonction de trois espaces distincts. Cette notion d’espace est fondamentale : le lecteur ne saura démêler la signification du tracé de la Marque sans s’y référer. Ces espaces sont séparés par des cercles concentriques, et représentant chacun différents niveaux du Monde. Le premier espace est celui de l’espace et de la matière, extérieur à tous les cercles. Il est nommé fort simplement l’Espace Extérieur, et se trouve délimité par le Cercle Extérieur. Le second est l’Espace de l’Ordre, qui ne comporte que le sommet des Tours, et le dernier, celui de l’Homme et de l’âme, plus simplement nommé l’Espace Intérieur.

Ordonnée selon cette division précise de l’espace, la Marque sert la représentation des Sept Fondements, lesquels sont séparés en deux groupes distincts. Clairement visibles, hors du Cercle extérieur, se trouvent les Deux Piliers, Galaâd et Khaos, essence du monde et de toute chose, sans lesquels aucune matière n’existerait. Placés ainsi, ils empêchent la construction interne de la Marque de se disloquer. Viennent ensuite les Quatre Appuis, situés entre les tours, Sidehê, Dôrun, Pihan, Madreth, qui soutiennent le Cercle Intérieur et l’empêchent de s’effondrer. Enfin, réduit à deux cercles concentriques au centre de la Marque se trouve la représentation du Septième Fondement, représenté comme l’origine du dessin et donc son sens.

Sans prétendre réaliser une étude symbolique complète de la Marque, on peut tout de même donner quelques pistes d'interprétation. La Marque est avant tout le résultat d’un équilibre complexe. Suspendue au danger d’une dislocation, menacée d’un effondrement perpétuel, son intégrité résulte entièrement des Sept Fondements, qui soutiennent les espaces de l’Ordre, de l’Homme et de l’Ame, et contiennent celui du Monde. Si l’espace extérieur est physique, l’espace intérieur est moral, et cette dualité est essentielle dans la bonne compréhension de la Marque. L’Homme et l’âme sont mis au centre de l’Ordre comme élément indispensable à sa solidité. L’espace intérieur (la moralité et la condition de chaque Pair) viendrait-il à oublier ou à transgresser ne serait-ce qu’un seul fondement qu’il s’effondrerait sur lui-même et entraînerait l’espace de l’Ordre dans sa chute et la ruine de l’institution. Ainsi, la Marque affirme la volonté de l’excellence morale inhérente a chacun des Pairs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quatretours.positifforum.com
 
[SYMBOLIQUE] : La Marque - Une Introduction
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Histoire] De la symbolique héraldique
» Lettre d'introduction de l'ambassadeur Flamand
» [AIDE] De la Symbolique Héraldique
» La symbolique du bestiaire
» Introduction au développement de script sur NabCloud.fr (Et bientôt tous les serveurs OJN)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Quatre Tours :: La tour de la Plume :: Le Grand Hall de la Plume :: Les Archives Anciennes-
Sauter vers: