AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un remède pour Aktalor : 2 – Charte et Registre

Aller en bas 
AuteurMessage
Gerssandre
Commandeur de la Plume


Nombre de messages : 347
Localisation : A côté d'un petit chat blanc
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Un remède pour Aktalor : 2 – Charte et Registre   Lun 14 Mai - 0:17

[HRP] Pour des raisons de lisibilité, toutes les inscriptions, les commentaires, les états d'âmes,... seront à publier sous ce post [/HRP]

Sans laisser un instant de répit à son interlocuteur, Gerssandre avait prévu de mettre sous les yeux de ce dernier la Charte qu’elle avait rédigée à cet effet:

Charte :

1 : Une fois les principes connus et l’accord donné, nul ne pourra se dégonfler, au sens figuré comme au sens propre.
2 : Nul ne devra en aucun cas relater les détails de ce rituel aux plus hautes instances de la Cathédrale d’Hurlevent.
3 : Les onguents préparés par nos soins sont à disposition de tous. Nul ne devra les consommer intégralement pour son usage personnel.
4 : Nul ne devra considérer la cérémonie comme un acte aux mœurs douteuses mais devra y voir l'exaltation et l’expérimentation d’une médecine nouvelle et alternative insuffisamment explorée à ce jour, en en soulignant les vertus thérapeutiques.
5 : Nul ne devra évoquer les noms des autres participants, fut-ce en termes flatteurs. L’anonymat le plus strict est requis.
6 : Nul ne pourra procéder à des sollicitations ultérieures sans accord explicite préalable
7 : En cas de fuites sur la place publique, nous fournirons sur simple demande un Certificat d’Erreur de Jeunesse, signé de la main de notre Grand Commandeur et reconnu par les services royaux.
8 : Une petite collation sera offerte aux participants à l’issue du rituel afin de briser la glace.
.


Elle avait prévu de glisser promptement sous le regard du généreux "visiteur" le registre des candidats en esquissant une remarque fort à propos : "Eu égard au caractère eu peu particulier que nous reconnaissons à l'exercice, nous pourrons aisément comprendre que vous apposiez un nom d'emprunt afin de préserver plus avant votre anonymat, à la condition évidente que vous y répondiez ultérieurement".

La conclusion du bref entretien était écrite pour Gerssandre à l'avance: "Voilà, vous signez la charte là, le registre ici. Peut-être avez vous quelque menue question inhérente à l'organisation du rituel?"

Une dernière pensée trottait dans la tête de Gerssandre. Il ne lui faisait aucun doute que son ami Ekhiras se présenterait afin de contribuer au prompt rétablissement d'Aktalor. Il lui fallait alors trouver un moyen subtil de ne pas donner l'impression de le reconnaître et ainsi de protéger son honneur. A cet instant précis, elle penchait plutôt vers une astuce éprouvée consistant à faire tomber le plus tôt possible un objet, de mimer une longue recherche et lui préciser les instructions de dessous le bureau installé dans la Salle Commune pour l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gerssandre
Commandeur de la Plume


Nombre de messages : 347
Localisation : A côté d'un petit chat blanc
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Un remède pour Aktalor : 2 – Charte et Registre   Lun 14 Mai - 14:10

Plusieurs Elfes mâles avaient répondu à l’appel, s’étaient présentés à la Salle Commune et avaient été reçus par Gerssandre. Cette affluence l’avait rassurée quant à la qualité du texte qu’elle avait rédigé.

A la lecture de la collaboration sollicitée, les candidats potentiels enfonçaient lentement à tour de rôle leur tête dans leurs épaules, esquissant une vague grimace gênée. Chacun jeta benoîtement une excuse improbable pour échapper avec un semblant de dignité à cet exercice.

Gerssandre entendit des mauvais prétextes tels qu’un rendez-vous urgent chez l’arracheur de dents fortuitement oublié, un arrière-grand oncle malade dont l’état nécessite une présence continue les prochains jours, une instance prévue de très longue date, une allergie aux compositions florales elfes,… Elle accueillait ces mensonges éhontés avec un sourire de plus en plus forcé au gré des défections…

C’est alors que se présenta d’un pas assuré un fier guerrier Elfe aux larges épaules. Il s’adressa sans détours à Gerssandre :

« Dame, j’ai entendu votre vibrant appel. Je ne peux qu’applaudir votre initiative de solliciter l’assistance d’Elfes de la Nuit car ils sont en effet les plus braves. »

L’Elfe sortit une solide épée de son fourreau et poursuivit :

« Cette épée a vaincu les démons les plus forts, défait les ordres malfaisants les mieux organisés, terrassé les monstres les plus féroces, découpé les morceaux de viande les plus coriaces. Nul n’a résisté à son tranchant.
Vous pouvez informer votre ami qu’il sera sauvé : cette lame et le bras qui la porte oeuvreront à son prompt rétablissement. Je suis votre Elfe !!! »


Il arracha la plume des mains de Gerssandre et signa prestement le registre, y apposant son nom : Silfredas.

Gerssandre reprit le document et sa plume en affichant une franche satisfaction. Elle prit alors la parole :

« Cher ami, nous vous sommes infiniment reconnaissants de votre engagement. Néanmoins, je me dois de vous préciser que l’usage de votre arme n’est pas recommandé pour ce rituel et vous invite à la ranger. Vos attributs personnels devraient vous être d’une plus grande aide. Ayant noté votre engagement inconditionnel, je me permets de soumettre tout naturellement à votre lecture bienveillante le détail des opérations. »

Silfredas, comprenant la nature véritable de sa future mission arbora un petit rictus de surprise et de dépit, exprimant par des gestes confus un début de désaccord. Gerssandre le mit alors malicieusement face à ses engagements : « A l’expression de votre visage, je mesure l’inconfort que pourrait faire naître un éventuel malentendu… A titre exceptionnel, je vous autorise à revenir sur votre promesse présente mais vous prie de noter que dans ce cas, en barrant sur le registre votre nom, nous ne pourrions faire l’économie d’une publicité quant au fait que vous ayez renié un engagement formel du seul fait d’un manque de clairvoyance et de retenue. »

Rongé par le remord, Silfredas décida de ne pas déshonorer sa parole, si chère à ses yeux et ainsi de maintenir sa signature. Gerssandre, mesurant l’embarras de son interlocuteur lui proposa de lui confectionner une cagoule en tissu qu’il accepta sans aucune forme de remerciement avant de tourner les talons, proférant quelques imprécations à l'endroit de la jeune femme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gerssandre
Commandeur de la Plume


Nombre de messages : 347
Localisation : A côté d'un petit chat blanc
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: Un remède pour Aktalor : 2 – Charte et Registre   Mer 16 Mai - 19:27

Entre deux candidats, Gerssandre posa son registre face cachée sur son bureau, se leva pour se dégourdir les jambes et traversa la pièce afin d’admirer la perspective des locaux. Tout à coup, un gnome agité et parlant à lui-même fit irruption dans la Salle Commune, vraisemblablement en provenance de l’Antichambre. A voir sa tête, il avait probablement en tête une idée révolutionnaire gnome à l’esprit.

Tout à coup, le gnome fouilla ses poches à la recherche d’un objet spécifique. Il aperçut la feuille gisante sur le bureau de Gerssandre et, la mine réjouie, s’en empara, griffonna quelques lignes avant de mettre le document qu’il croyait n’être qu’une feuille vierge en poche.

Avant que Gerssandre ait eu le temps de l’avertir de sa méprise, il partit en courant en s’exclamant dans un jargon gnome incompréhensible à ses oreilles. Elle haussa les épaules, sortit une nouvelle feuille afin d’y coucher à nouveau les précieuses informations.

Deux jours plus tard, un fier et grand guerrier elfe se présenta d’un pas décidé à la Salle Commune. Gerssandre ayant reconnu son nouvel ami Silfredas commença à se lever mais se ravisa en voyant le regard noir du guerrier.

« Je voudrais que l’on m’explique !!! » hurla t’il.

« Depuis hier, je suis la cible à Darnassus de colibets et autres blagues douteuses. Tous les Elfes mâles s’écartent instinctivement de moi tandis que les Elfes de sexe opposé ne m’adressent plus que des rires narquois. Régulièrement, je retrouve dans mes poches des messages comme : « rdv à 22h30 au Gai Elfe » - un établissement peu recommandable de Darnassus si vous ne le savez point - ou encore « rdv à 7h30 dans le champ de citrouille pour remède expérimental »… et je passe sur de nombreux autre outrages à mon honneur… »

Silfredas était rouge de colère. La légendaire vivacité d’esprit de Gerssandre lui fit faire le rapprochement entre les déboires de son hôte et la mésaventure d’il y a deux jours avec le gnome. Ce dernier avait probablement laissé ce qu’il croyait n’être qu’un brouillon dans une auberge et, dans là mesure où au dessus du seul nom inscrit sur le registre était rappelé la description du rituel et que le mot « Volontaires » était inscrit en gros caractère tout en haut de la feuille, tout s’expliquait…

Se doutant à l’avance que ses prochaines paroles ne susciteraient pas l’adhésion, elle se risqua tout de même dans quelques explications :

« Cher ami, je vous remercie une nouvelle fois de vous être porté volontaire voici quelques jours. Je me dois de vous prévenir que, à notre plus grand regret, un des exemplaires du registre a malencontreusement échappé à la vigilance des services de sécurité de notre Ordre et le récit de votre dernière journée que vous venez de me relater me porte à croire qu’une personne mal intentionnée aurait eu une utilisation fallacieuse et préjudiciable à votre égard de ce document si cher à nos yeux. Nous en sommes désolés ».

Silfredas explosa de colère et proféra les pires insultes portées à sa connaissance à l’attention de la jeune femme avant de se calmer quelque peu à la vue de plusieurs gardes, alertés par le bruit.

Gerssandre, contente de ne pas s’être trop emportée contre Amrha lors du dernier Concile et ainsi de bénéficier encore des services de sécurité de l’Epée, se hasarda à quelques phrases réconfortantes avant s’esquisser un large sourire :

« Je mesure votre embarras et regrette cette situation malheureuse. La vie est devenue délicate à Darnassus mais tout n’est pas perdu pour autant… Permettez-moi de vous adresser un conseil : Venez vous installer à Hurlevent !!! Sachez qu’ici, les Elfes de la Nuit mâles bénéficient, à tort, dans l’esprit de la population que je ne partage pas d’une réputation en tout point équivalente à celle qui vous poursuit à Darnassus, mon ami Ekhiras pourra vous le témoigner. Toutefois, ici, personne ne vous saura gré de votre réputation nouvelle car elle est communément non seulement partagée mais également intégrée… Venez nous rejoindre dans notre belle cité et vos soucis ne seront plus. »

Silfredas comprit que toute vengeance immédiate pouvait être dangereuse pour sa personne, préféra tourner les talons et prit le chemin de la sortie.

Gerssandre lui adressa un dernier maigre message de consolation :

« Notre Grand Commandeur et tout l’Ordre derrière lui vous est reconnaissant de votre courage et de votre témérité. Je vous prie de venir nous voir à l’avenir dans le cas où vous auriez des soucis d’ordre matériel. Je ne doute pas un seul instant que les membres de l’Ordre feront un geste. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un remède pour Aktalor : 2 – Charte et Registre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un remède pour Aktalor : 2 – Charte et Registre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charte pour bonne entente justice-brigands
» Charte de l'Ordre du Mérite
» HRP la charte gentils/méchants... vos avis ?
» Charte de la Justice Seigneuriale en Lyonnais-Dauphiné
» CHARTE VESTIMENTAIRE PERIODE DE DEUIL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Quatre Tours :: Le Dôme d'Anmar :: La salle commune-
Sauter vers: