AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une petite entrevue

Aller en bas 
AuteurMessage
Melarorah
Etranger
Melarorah

Nombre de messages : 9
Age : 33
Localisation : Hurlevent
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Une petite entrevue   Lun 23 Juil - 22:15

Une petite silouhette se présente à l'entrée. Une gnome aux cheveux blancs mais pourtant jeune fait quelques pas dans l'immense salle.

Elle essaye de se frayer un chemin a travers les personnes présentes. Sa mine est préoccupée mais son pas est décidé.


Bonjour !

Pixelle Tournécrou, j'aimerais parler à un de vos responsables. Le plus grand des grands responsables si possible.

Merci !

La petite personne prend place sur une chaise en l'escaladant puis sort quelques muffins pour patienter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melarorah
Etranger
Melarorah

Nombre de messages : 9
Age : 33
Localisation : Hurlevent
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Une petite entrevue   Jeu 26 Juil - 16:51

Pixelle sortit une petite montre dont les aiguille tournaient beaucoup trop vite et sembla y lire quelque chose.

Ses sandales frapèrent le sol de la pièce quand elle bondit bas de la chaise.


Euh, excusez moi ! Je sais que je suis petite mais, m'aurait-on oubliée ?!

Puisque c'est comme ça j'irai trouver un haut responsable moi même !

Elle tourna des talons et se dirigea vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assahab
Grand Commandeur
Assahab

Nombre de messages : 778
Age : 51
Localisation : Auprès de la Marque, en tout temps
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Une petite entrevue   Jeu 26 Juil - 17:29

Carn, le préposé à l'accueil du public des Salles Communes jeta un regard irrité vers la jeune gnome qui se dirigeait d'un pas menu vers les Quartiers Privés de l'Ordre, bien décidée à appliquer sur- le -champ sa décision.

« Ohla ! Il est absolument interdit d'aller par là. Vous auriez à peine fait dix pas dans les allées qu'une patrouille de l'Epée vous aurait déjà jetée dehors. Quoiqu'il en soit, nos dignitaires sont extrêmement pris par leurs devoirs et il n'y a pour vous aucune garantie de pouvoir les rencontrer présentement, surtout si j'ignore absolument pourquoi vous souhaitez vous entretenir avec eux. »

Un doigt fin mais affirmé se tendit vers une sorte de grand cahier qui reposait sur un large pupitre, près de l'entrée. Il avait été sanglé à ce dernier, avec une large lanière de cuire, de telle manière que la plus extrême vigueur n'aurait pas permis de l'en déchirer sans détruire complètement l'ouvrage.

« Voilà le registre des demandes, déclara placidement Carn. Indiquez l'objet de votre visite et les intérêts qui vous motivent à rencontrer un Haut Représentant de l'Ordre. Ajoutez une adresse où l'on pourra vous joindre. Si votre requête est jugée digne d'intérêt, on y répondra, et peut-être obtiendrez-vous un entretien.

Si votre demande est urgente, qu'elle concerne les intérêts vitaux de l'Ordre, du Royaume, ou encore qu'il s'agisse d'une demande d'assistance requérant la plus extrême diligence, exposez-moi l'affaire si vous le pouvez, ou présentez-vous dans les salles d'attente de la Chancellerie si elle doit être tenue secrète.. Si vous savez prendre votre mal en patience, vous pouvez également vous rendre dans les bureaux de l'Intendance et demander à parler à Eïthin Alameth, qui est le seul dignitaire à faire audience publique. Les files d'attente y sont longues cependant, et si vous vous y présentez sur l'heure, je crains qu'il ne vous faille attendre jusqu'aux dernières heures du jour avant de le rencontrer.

Quoiqu'il en soit, ce chemin vous est interdit, très chère Dame. »


Et comme pour mieux appuyer ces propos, un pas lourd et régulier martela le sol dans une complainte de métal et de marbre, de l'autre côté de la porte que s'apprêtait à franchir Pixelle Tournécrou, et l'on entendit le bruit d'une épée qui glissait froidement dans son fourreau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quatretours.positifforum.com
Melarorah
Etranger
Melarorah

Nombre de messages : 9
Age : 33
Localisation : Hurlevent
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Une petite entrevue   Jeu 26 Juil - 18:56

Pixelle s'arreta et ne fit plus un pas. Elle regarda l'épée brandie puis jeta un regard noir vers le préposé.

Cette épée n'est pas nécéssaire !
Je ne suis pas bouchée !
Ai-je brandit ma baguette magique moi ?!
Voila des manières bien grossières !

La gnome tira la langue

L'affaire qui m'amène concerne un membre de votre Ordre, Aerth. J'aimerais avoir la possibilité de faire une déclaration publique face à l'ordre pour réparer une erreur qui lui a valu l'obligation de quitter un poste qui lui était cher.

J'espère pouvoir lui permettre par la présente de récupérer sa place et son honneur que j'ai mis à mal par une erreur aussi grosse que ma propre personne, c'est vous dire.

C'est très important et cela me tient à coeur.

La petite personne croisa les bras l'air contrariée.

Laquelle des options que vous m'avez énumérées conviendrait le mieux pour que ma requête soit concidérée comme réalisable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assahab
Grand Commandeur
Assahab

Nombre de messages : 778
Age : 51
Localisation : Auprès de la Marque, en tout temps
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Une petite entrevue   Lun 6 Aoû - 9:19

Carn inspira lentement et ses traits se fondirent en une moue ennuyée qu'il ne chercha pas à cacher.

« Les déclarations publiques ainsi que les missives officielles peuvent être produites dans les bureaux de la Chancellerie. Elles y ser... »

Des gonds bruissèrent en silence. La porte s'était ouverte subitement, et la bouche du préposé pendait maintenant de surprise. Au lieu des gardes habituels qu'il pensait retrouver se tenait un homme, d'une large stature qui le fixait d'un regard neutre dénué de chaleur et de sympathie, de malveillance ou de mépris. Instinctivement, Carn avait reculé d'un pas devant l'allure sobre et déterminée du visiteur impromptu, et plusieurs secondes passèrent avant qu'il ne retrouvât la connaissance des coutumes et l'usage entier de ses membres. Il s'inclina profondément, appuyant avec force son poing droit contre son coeur, sans omettre néanmoins d'observer avec avidité les habits noirs et sans faste de celui qui lui faisait face. Il s'affaira à déglutir sans un bruit, s'autorisa quelques larges goulées d'air pour reprendre un peu de vigueur et parla enfin, sinon avec force, du moins avec conviction.

« Mes plus sincères salutations, Monseigneur Thivaël ».

- Mes hommages, Carn, répondit l'homme, qui rendit le salut dans une posture aussi respectueuse que celle qu'avait adopté le secrétaire. La Fortune a fait dévier mon chemin devant votre porte, et j'y ai entendu prononcer, bien malgré moi, le nom d'un Pair estimé et l'histoire d'un honneur bafoué. Voici donc ma curiosité toute excitée !


Il se tourna vers Pixelle et répéta son étrange salut.

« Mes hommages, Ma Dame. Je suis Assahab Thivaël Al'Bahan Al'Luhin, Grand Commandeur des Quatre Familles. Si vous y consentez, je puis écouter votre histoire, de la façon la plus officielle qui soit, et la faire héler et afficher par nos Hérauts. Chaque mot qui sortira de votre bouche sera retranscrit avec exactitude par mon secrétaire particulier. Suivez-moi en mes bureaux, je vous prie. »

Accompagné du Porteur de la Marque, Pixelle n'eut aucun mal à pénétrer dans ce couloir si privé et au final si banal, éclairé par la lumière diffuse qui transperçait les carreaux de larges vitres. Le sol lui-même était d'un marbre sans grand charme et les murs blanchis n'offraient ici aucun ornement, aucune toile pour y apporter un peu de chaleur. Tout autre fut l'immense antichambre bordée de colonnes fastueuses et qui donnait sur une grande porte devant laquelle se tenait un valet d'allure peu engageante. La porte fut ouverte, et l'humain, suivie de la gnome débouchèrent sur une large salle au milieu duquel trônait un magnifique secrétaire de bois noir, finement marqueté. Assahab invita la gnome à s'asseoir et prit lui-même place dans une large chaire. Il n'avait apparemment pas échangé le moindre mot avec son valet, mais ce dernier avait déjà pris place près d'une table qui se tenait dans un coin de la salle, et sa main se tenait prête à écrire.

« Allons, je vous écoute, indiqua brièvement le Grand Commandeur. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quatretours.positifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite entrevue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une petite entrevue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Screen] Petite réunion chez Kokinette
» Petite présentation d'ma panda air [Hécate]
» Petite(s) citation(s)
» Petite interface web PHP pour votre Lapin...
» Briançon petite ville grand renom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Quatre Tours :: Le Dôme d'Anmar :: La salle commune-
Sauter vers: