AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ëva Moor

Aller en bas 
AuteurMessage
Ëva Moor
Etranger
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 49
Localisation : Souvent ailleurs...
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Ëva Moor   Ven 16 Nov - 11:55

Ëva et sa famille viennent de Baie du Butin. Là, ses parents tenaient la taverne de Tortuga, un endroit malfamé, un repaire de contrebandiers, de pirates, de mercenaires, bref, de caïds de la pire espèce. A huit ans déjà, on demande à Ëva de travailler à la taverne, tout comme à son frère d’ailleurs… Elle était chargée de corvées diverses, comme nettoyer par terre le matin avant l’ouverture, servir les clients, aller chercher des bouteilles à la cave, la malheureuse avait ses journées remplies de l’aube au crépuscule si bien qu’elle n’a jamais pu aller à l’école. Les années s’écoulèrent jusqu’à ses treize printemps. Ce jour là fut terrible pour Ëva, son propre père lui demanda de commencer à « escorter » les clients, leurs tenir compagnie, être gentille avec. Mais Ëva pensait que c’était normal, que tout le monde de par le monde vivait ainsi, elle n’avait rien connu d’autre.

Un jour, quand elle avait vingt-six ans et qu’elle était à la plage, une bande de trolls sortis de la jungle la capturèrent. Ils l’emmenèrent dans leur village, un endroit caché, introuvable pour le commun des mortels. Elle se débattit, hurlât, mais rien n’y fit, ils réussirent à l’amener à leur chef Ruwatha, il était très content de ce joli cadeau et en fit une esclave. Une nouvelle vie commençait pour Ëva.

Pendant de longues années, Ëva du aller chercher de l’eau au puits pour les trolls, s’occuper des corvées, coudre leurs vêtements, nettoyer leurs huttes, couper du bois pour eux. Si les trolls estimaient le travail mal fait, ils lui fouettaient le dos. Après chaque punition, une sorcière trollesse Murwatha venait la soigner, elle était gentille avec Ëva et lui apportait souvent des petits cadeaux, des douceurs à manger, des boissons calmantes, un jour, elle lui a même offert une petite couverture. Murwatha aimait bien Ëva et regrettait le traitement qu’elle subissait au sein de sa tribu. Elle lui enseigna la magie trolle en secret, elle venait toujours la voir en cachette. Ëva trouvait le réconfort et l’amitié qui lui manquait tant chez son amie. Murwatha prenait beaucoup de risque pour Ëva, mais elle agissait selon sa conscience.

Un jour, elle revint au camp avec une nouvelle incroyable pour Ëva, une nouvelle à laquelle elle ne s’attendait plus depuis fort longtemps. Ëva venait de fêter ses trente et un ans et se voyait déjà mourir dans cette tribu, pourtant ce jour-là, Murwatha lui fit part d’une nouvelle sans précédent, elle avait rencontré son frère, Jarel, dans la jungle, il cherchait toujours Ëva, fouillant désespérément la jungle depuis de longues années, il a toujours gardé l’espoir de la retrouver. Même si les autres lui disaient qu’elle avait probablement été dévorée par une bête sauvage et qu’il fallait faire son deuil.
Quand Murwatha entendit cet appel, elle se métamorphosa en humaine pour pouvoir approcher l’homme sans le faire fuir. Ils firent un feu et elle lui expliqua toute l’histoire. Elle aussi voulait l’aider, mais elle ne pouvait rien faire de plus que ce qu’elle a fait. Ils fomentèrent alors un plan pour faire évader Ëva du camp. Murwatha avoua à Jarel sa vraie nature, mais étonnamment, il n’en fut pas gêné. C’était probablement du au fait qu’il travaillait pour son père à la taverne.

Le plan était prêt, ils feraient ça pendant la nuit. Murwatha mettraient des herbes spéciales dans les boissons des gens de sa tribu et tout le monde sombrerait dans une léthargie profonde. Pendant ce temps, Jarel viendrait chercher sa sœur et l’emmènerait loin, loin de tout, même de leur père, de Strangleronce, ils remonteraient jusqu’à Hurlevent. Là où ils pourraient mener une vie normale et enfin tranquille. Le plan était presque parfait.

Hélas, c’était sans compter que le chef, Ruwatha, ne buvait que de l’alcool de terrestrine (une boisson immonde que seuls les trolls sont capables d’ingérer) hors donc, il n’avait pas succombé à l’effet des herbes de Murwatha. Lorsqu’il se rendit compte de ce qu’il se passait et vit Murwatha délier Ëva, il se jeta sur elle et la tint fermement par un bras et par le cou, il dit à Ëva que si elle partait, il tuerait Murwatha, mais Murwatha ordonna à Ëva de fuir tout de suite, que Ruwatha ne pouvait rien contre elle et que même si elle avait l’air morte ce ne serait qu’une apparence. Ëva hésitât longuement, Murwatha lui criait de partir. Jarel arriva au village à ce moment et prit Ëva par la main, il la força à quitter le camp, Ruwatha égorgea Murwatha qui hurlât de douleur, Ëva se retourna et hurla à son tour. Des larmes plein le visage, les poings serrés, le ventre noué, elle fuit avec son frère.

Quelques mois plus tard, Jarel et sa sœur, étaient tous deux sains et saufs à Hurlevent. Ëva aidait son frère à la taverne de l’Agneau assassiné, taverne que Jarel avait racheté avec ses petites économies. (Oui enfin, disons ça comme ça.). Ce jour-là, il faisait beau et Ëva remarqua un parchemin dans la boîte aux lettres, elle le prit et le montra à Jarel (elle ne savait toujours pas écrire ni lire, contrairement à son frère qui lui, avait du s’occuper de la taverne de leur père, tenir les comptes et passer les commandes.) Jarel lu le mot et blêmit, il annonça à sa sœur que Tortuga avait brûlé, qu’il s’agissait d’un règlement de compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ëva Moor
Etranger
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 49
Localisation : Souvent ailleurs...
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Ëva Moor   Ven 16 Nov - 11:58

Journal intime de Jarel Moor


Maintenant, j'ai une activité à plein temps à la taverne. J'ai un peu laissé tomber la contrebande, forcément, en vivant au centre du continent, ça aide pas.. L'idéal, c'est quand-même d'être dans un port.. mais bon.. *Soupire.*
Il y a longtemps, quand j'étais encore à Baie-du-Butin et que la taverne du père était encore entière, j'avais une vie très agitée. Après l'enlèvement de ma soeur, j'ai passé beaucoup de temps à la chercher et pour se faire, j'ai du côtoyer énormément de monde, du monde de partout, du monde de voyage, des fois pas du beau monde, souvent même. J'ai cherché des indices chez tous les anciens clients d'Ëva, et ça.. elle en a eu des clients... je le sais parceque le père me chargeait de les saouler pour les détendre avant.. Et pour les récalcitrants, j'ajoutais une petite fiole .. un de ces produits dont j'ai gardé le secret.. Bref, j'ai fini par faire de la contrebande, je ramenais du rhum de Cabestan et nous l'échangions contre de la terrestrine.. Certaines personnes en font une pâte qu'ils fument ensuite, j'ai essayé une fois, c'est vrai que c'est agréable, mais dangereux, peu de ceux qui la consomme survivent au-delà de trente-quarante ans... Un peu jeune pour mourir..
Diantre! Voilà des clients, je te laisse, je reviendrai plus tard. *Pose sa plume et roule son parchemin.*


Dernière édition par le Ven 16 Nov - 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ëva Moor
Etranger
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 49
Localisation : Souvent ailleurs...
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Ëva Moor   Ven 16 Nov - 12:00

Aujourd’hui, dans la quatrième lune de l'an 2747, Ëva mène une vie heureuse et constructive, enfin, autant que possible, vu les circonstances actuelles de vie en Azeroth. Elle a réussi à surmonter les épreuves de son passé. Avec l’aide de son frère, elle a créé le Cercle, un endroit spécial où divers aventuriers et voyageurs se retrouvent. Comme elle a vraiment envie que cet endroit se développe de façon constructive, elle prend des cours pour rattraper son « retard », Jarel lui enseigne l’écriture et la lecture et elle est très assidue et progresse à grands pas. Vous vous êtes peut-être déjà demandé pourquoi Ëva a un accent si prononcé et pas son frère ? L’explication réside dans le fait qu’au moment de l’enlèvement d’Ëva, Jarel a quitté Baie du Butin pour monter s’installer à Hurlevent où il a racheté la Taverne de l’Agneau assassiné avec ces économies. Il a donc vécu beaucoup plus longtemps dans la capitale qu’Ëva et a eu, de ce fait, le temps de prendre l’accent.

Elle avait aussi un grand rêve, passionnée de couture, elle rêvait de racheter "Le fil le plus fin", une petite boutique de couture sur les canaux de Hurlevent... Eh bien aujourd'hui, c'est chose faite!! Elle est en train de rénover les lieux et de les décorer comme elle en a envie, pour l'inauguration officielle, elle pense organiser une petite fête. Fête qu'elle souhaite faire très bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ëva Moor
Etranger
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 49
Localisation : Souvent ailleurs...
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Ëva Moor   Ven 16 Nov - 12:04

Cinquième lune de l'an 2747. Hier soir, pour la première fois Ëva s'est confiée à quelqu'un, elle a osé parler des agissements de son père et de la situation de sa mère... Mebd l'a écoutée attentivement, et lorsqu'il a su, il a tout de suite proposé à Ëva de supprimer purement et simplement son père...
C'est vrai que pour elle c'est comme s'il était déjà mort, car depuis son enlèvement dans la jungle de Strangleronce, elle ne l'a plus jamais revu et après l'incendie de la taverne Tortuga, son père Giaccomo Moor et sa mère Rosina Moor sont partis s'installer au port de Gentepression... Là-bas il continue à se saouler au rhum dans une petite taverne et à vendre les "services" de pauvres filles contraintes de faire n'importe quoi pour leurs propres survies..
Mais jusqu'à hier soir, elle n'avait jamais osé penser à sa mort, sa vraie mort.. Inquiète pour sa mère, mère qui avait subi le même sort qu'Ëva pendant des années, elle serait pourtant sans doute perdue sans lui, Rosina s'était habituée à cette vie.. et c'est pour ça qu'Ëva a décidé de l'inviter à Hurlevent avant de faire quoique ce soit.
Et Giaccomo Moor lui, il ne sait plus ce qu'il fait depuis bien longtemps, pour lui, tous les trafics, tous les abus sont bons, de Baie-du-Butin au port de Gentepression, il baigne dans la contrebande de toutes sortes de choses..
Comment Ëva avait pu occulté cette haine qui la ronge envers son père, comment a-t-elle pu laisser sa pauvre mère continuer à subir ces traitements?? Et Jarel?? Comment prendrait-il la chose?? Certes, il n'a jamais porté leur père dans son coeur, mais de là à l'assassiner?
C'est sur toutes ces questions qu'Ëva tenta de s'endormir hier.. un mélange d'angoisses, de colère et de .. joie aussi, elle est heureuse de savoir qu'elle a trouvé un ami prêt à la défendre..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ëva Moor
Etranger
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 49
Localisation : Souvent ailleurs...
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Ëva Moor   Ven 16 Nov - 12:05

Hier, vingt-cinquième jour de la cinquième lune de l'an 2747, fut une journée ou plutôt une soirée très marquante et très émouvante pour Ëva.. Après avoir invité sa mère à venir lui rendre visite à Hurlevent.
Il faut savoir que depuis son enlèvement par les trolls dans la jungle de Strangleronce, Ëva fut considérée comme morte par son propre père.. Son frère, lui a continué à la chercher jusqu’à ce qu’il la retrouve. Et sa mère ? Eh bien sa mère a toujours su qu’Ëva n’était pas morte, car elle échangeait du courrier en secret avec Jarel et sa sœur.

Donc, hier, Rosina Moor est arrivée en ville en fin d’après-midi.. Seulement, elle n’est pas arrivée seule, Giaccomo l’avait suivie, fou de rage de la voir partir, il l’a suivie jusqu’à Hurlevent pour la ramener au port de Gentepression.
Pendant ce temps Ëva faisait visiter à Mebd son échoppe, assez contente d’elle, car elle a terminé les travaux d’emménagement, il ne lui reste plus qu’à afficher les prix pour pouvoir faire l’ouverture officielle, mais ça, c’est une autre histoire..

Après la visite, Mebd raccompagna Ëva à la taverne de l’Agneau assassiné. Rosina n’était toujours pas arrivée. Lorsque Ëva laissa Mebd seul quelques instants pour aller ranger du matériel à la cuisine, elle arriva, toute tremblante, les yeux apeurés, elle embrassa son fils chaudement et saluât Mebd, elle le trouva tout de suite rassurant, allez savoir pourquoi ? Après lui avoir soutiré quelques informations à propos de son mari, il lui proposa de monter se reposer, la pauvre avait l’air vraiment exténuée..

Sachant maintenant que le père d’Ëva se trouvait près de la banque, Mebd se rendit au quartier commerçant… Il tombât presque immédiatement sur son père… Il était déjà là à siffler des filles, à cracher par terre et à boire comme un trou. Après quelques instants Mebd, par la ruse, fit venir Giaccomo un peu en dehors de la ville…

Arrivés aux portes de Hurlevent, Mebd dit au vieil homme qu’il savait où était Rosina et il dit aussi qu’Ëva était bien vivante, le vieux eut un choc en entendent la nouvelle, mais il ne montrait pourtant aucune joie à cette nouvelle.. C’est alors qu’il dit à Mebd qu’il se moquait bien de ce qui avait pu arriver à ses filles et à son fils aussi d’ailleurs.. Mebd sursauta en entendent « ses filles ». Il lui demanda une explication sous la menace des ses dagues, c’est alors que Giaccomo lui avouât avoir vendu la sœur jumelle d’Ëva à un prêtre venu du nord, d’Austrivage semble-t-il… Le nom de sa sœur est Lumy, c’est tout ce que Mebd a pu savoir.. Le vieil homme commençât à s’impatienter d’être là et il commençât à insulter Mebd et à lui cracher dessus en disant qu’il ferait mieux de se mêler de ce qui le regarde sans quoi, il risquerait de regretter amèrement de l’avoir amener là… Il se moquât de lui.. une fois de trop et c’est là que fou de rage il tua le vieil homme.

Lorsque Mebd revint à la taverne, il trouvât Ëva près du puits, il lui racontât toute l’histoire.. En entendant son récit, elle du s’asseoir, ses jambes ne la tenaient plus bien. Emue de savoir qu’elle a une sœur, surprise et touchée par le geste de Mebd, personne n’avait jamais fait ça pour elle.. Qu’est-ce que cela cachait ? Personne ne l’avait aussi bien comprise jusque là.. Sous ses allures de brigand, Mebd avait une sensibilité étonnante et pour Ëva, cela compte beaucoup… Ils se demandèrent ce que Rosina allait bien pouvoir faire maintenant, en fait le mieux pour elle serait qu’elle reste au refuge et qu’Ëva dise la vérité à sa mère et à son frère sur la soirée d’hier…
C’est épuisée par les émotions et avec toutes ces interrogations qu’Ëva allât se coucher.


Le lendemain, après un petit déjeuner très émouvant avec sa mère et son frère, elle décidât de remonter se coucher une petite heure.. Elle l'avait fait, Rosina et Jarel savaient tout.. Elle se sentait soulagée mais aussi très triste, en arrivant dans sa chambre, elle s'effondrât en larmes sur son lit.


Dernière édition par le Ven 16 Nov - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ëva Moor
Etranger
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 49
Localisation : Souvent ailleurs...
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Ëva Moor   Ven 16 Nov - 12:07

Le quatorzième jour de la onzième lune de l'an 2747, Ëva était chargée d’une mission à l’entrée du Temple noir, ce n’était pas la première fois qu’elle devait se rendre en ce lieu maudit, mais cette fois, elle appréhendait cet instant. Elle devait tuer des orcs corrompus, des pourfendeurs de vie, des élus et des tisseurs d’ombre. Les premiers ne sont que de simples guerriers encore que là… pas n’importe quels guerriers, ils sont pourvu d’une force hors du commun, les élus sont des genres de paladins corrompus, mais attention à la solde d’Illidan lui-même, et les tisseurs d’ombre, étranges que ceux-là, ils envoient partout des yeux de Killrog, ce qui rend la visite des lieux assez périlleuse, sans parler de monstres qui font les cent pas, eux aussi gardiens d’Illidan…
C’est le cœur lourd qu’Ëva pris son envol pour le Temple maudit. Elle se sentait seule et n’avait plus d’appétit depuis quelques temps, ce qui l’a quelque peu affaiblie, mais elle partit tout de même, consciente de l’urgence de la situation.
Quelques instants plus tard, elle se battait, son diablotin tentait comme il pouvait de l’encourager, mais elle faiblissait de plus en plus. Arrivée en haut de la terrasse d’Ata’Mal, les tisseurs d’Ombre étaient nombreux, une étrange énergie lourde et maléfique flottait en ces lieux. Rendue extrêmement sensible par son apprentissage sur la nécromancie, la démonologie, la magie trolle, la magie des Ombres et j’en passe, Ëva ressentait ce flux énergétique très fort au plus profond d’elle-même.
Elle venait de détruire un œil espion lorsqu’elle fut prise par surprise par un tisseur d’Ombre, il psalmodiait quelque étrange prière en la fixant dans les yeux, ses yeux rouges dans lesquels on avait l’impression de brûler vif. Il parlait toujours plus fort levant les bras au ciel, Abamir, le diablotin s’était caché derrière elle, tremblant comme une feuille. Ëva se sentait faible, tous ses membres étaient douloureux, ses sens étaient décuplés, elle pouvait ressentir l’air comme une chose solide que l’on pouvait sculpté à volonté, sa vue traversait le tisseur d’Ombre et elle pouvait entendre, quelque part, une voix, une voix étrange et inconnue jusque là, cette voix lui chuchotait des mots qu’elle ne connaissait pas, dans une langue inconnue.
Puis soudain, ce fut le vide total, un trou noir et lorsqu’elle reprit ses esprits, elle se retrouvât à l’entrée du temple, étendue sur le sol, Abamir n’était plus là. Sa tête était lourde, mais son cœur ne l’était plus… Son regard avait changé, ses yeux avaient pris une teinte rouge… un peu comme celle des tisseurs d’Ombre et lorsqu’elle rappelât à elle Abamir, elle se rendit compte que son timbre de voix avait changé aussi, sa voix était beaucoup plus grave et plus posée. Quelque chose avait définitivement changé en elle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ëva Moor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ëva Moor
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [vente warhammer] décors
» L'appel de Cthulhu : Par-delà les Montagnes Hallucinées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Quatre Tours :: La tour de la Plume :: Le Grand Hall de la Plume :: La Haute Galerie-
Sauter vers: